Browse By

Souffrez-vous de nomophobie ? Passez le test !

Nomophobie

Qu’est-ce que la nomophobie ? Quels en sont les symptômes ? Vous pensez être épargné ? Passez le quizz pour connaître votre degré de nomophobie.

Qu’est-ce que la nomophobie ?

La nomophobie, ou quand le digital fait très mal… On pensait qu’on en avait déjà bien assez avec le nombre de maladies qui existent dans le monde, mais il a fallu en ajouter une nouvelle : la nomophobie. Certains considèrent même que c’est le mal du siècle.

Anglicisme de « No Mobile Phobia », la nomophobie définit les personnes qui angoissent à l’idée de passer un instant sans leur smartphone. Vous ne vous sentez pas concerné ? La définition s’étend plus largement aux personnes qui ne supportent pas l’absence de connexion internet.

Phénomène bien réel, cette phobie touche plus particulièrement les jeunes. D’après une étude de l’IFOP réalisée en 2013, 78% des Français de moins de 25 ans se déclarent dépendants à leur smartphone, contre 42% de l’ensemble des Français interrogés.

Quels en sont les symptômes ?

En cas d’absence de smartphone ou de connexion, la personne touchée peut montrer un caractère agressif ou devenir angoissée d’être séparée de son smartphone. D’autres symptômes peuvent intervenir : tremblements, nausées, respiration plus courte… En clair le malade est en manque et il lui faut sa dose de smartphone.

Non, vous ne rêvez pas, la place du digital dans la société de consommation est tellement grande que le smartphone est devenu une drogue pour certains. Besoin d’information, besoin de se sentir connecté, besoin tout simplement d’allumer l’écran de son smartphone… Nous vivons dans une société de sur-consommation du mobile.

L’autre maladie du smartphone

Pour ceux qui ne se considèrent pas comme accro à leur appareil, sachez toutefois qu’une autre forme de « maladie » existe également : la FOMO ou Fear of Missing out. Traduisez, « peur de manquer quelque chose ».

Dans le même genre que la nomophobie, la FOMO est directement liée aux smartphones et aux réseaux sociaux. Tellement anxieuse à l’idée de manquer une information capitale (Top 10 des chutes de chats) ou un événement majeur (Kim Kardashian se met à nu sur Instagram), la personne souffrante se sent obligé de mettre à jour constamment son fil d’actualité sur les réseaux sociaux à toute heure de la journée.

Oui amis lecteurs, notre société a définitivement adopté le smartphone et le digital. Vous pensez être épargné(e) ? Passez le test pour en être sûr(e).

Source : Exploring the dimensions of nomophobia: Developing and validating a questionnaire using mixed methods research

Laisser un commentaire